ANNABEL GUÉRÉDRAT / CONFIN'ART

Le confinement vu par Annabel Gueredrat : la chorégraphe, danseuse et performeuse aurait dû être en résidence chez nous à L'Espace Korzemo de mi-mars à début mai 2020.


La rédaction numérique de Martinique La 1ère

https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/confinement-829664.html


Le confinement lié à l'épidémie de coronavirus a amené Annabel Guérédrat, chorégraphe, danseuse et performeuse à plonger dans l'intime de sa vie. L'artiste martiniquaise nous offre un bain de douceur, une méditation en quelque sorte sur ce temps hors du temps.


Brigitte Brault • Publié le 8 mai 2020

"Au début il y a la claque sourde qui m'abat, me sidère, m'empêche de faire quoi que ce soit...puis la rage...puis l'opportunité de saisir ce temps hors temps pour m'occuper de moi, de ma famille, des miens, de mon tout jeune bébé, je fais la cuisine, je m'offre des séances de yoga nidra". Dès les premiers mots, la voix d'Annabel Guérédrat nous envoûte, nous prend par la main et nous apaise. À la lutte et à la colère inutile contre le coronavirus, l'artiste a choisi de plonger dans son intime, de livrer une part d'elle-même, de nous faire partager comme elle sait si bien le faire dans ses représentations toute sa créativité, tout son rapport à la vie. Elle nous offre un miroir en quelque sorte de ce que nous sommes aussi ou voudrions être. Ou encore, un chemin que nous pourrions prendre pour mieux vivre ce confinement et cette peur du coronavirus. "En résidence" en quelque sorte, mais cette fois-ci par obligation, l'artiste Annabel Guérédrat nous ouvre une fenêtre, nous offre une bulle d'oxygène, une respiration, un souffle de vie dans le contexte anxiogène que nous vivons depuis le début de l'épidémie. Le concept proposé s'appelle "Confin'Art". Il nous permet d'entrer dans l'univers créatif et intime des artistes martiniquais en confinement. Qui mieux qu'un artiste peut traduire et exprimer en images, en sons, en gestuelles, des sensations, des impressions, des réflexions originales, différentes, anti-conformistes. Nous obligeant à sortir de notre zone de confort pour explorer de nouvelles pistes, entamer un travail introspectif, résister mais aussi s'émerveiller, sourire, rire, pleurer...


"Chaque chose de la journée a de la valeur. Je ne me sentais pas en processus de création mais au fil des jours je me suis questionnée. Je suis plutôt dans des actes créatifs spectaculaires et le Confin'Art m'a donné à voir une partie de moi de façon intime, plus véridique ou/et authentique, comme une danse authentique que je livre, plus proche de la réalité que je vis et que nous vivons tous.tes". Annabel Guérédrat.


Annabel a fait de ses souvenirs récents, de son présent aussi, de son espace de vie et du moment présent une source d'inspiration. Elle s'interroge sur l'avenir de notre humanité, sur les lendemains, sur ses projets en devenir. 


CONFIN'ART 2020 (Nathalie Glaudon)


Qui est Annabel Guérédrat ? Elle a été professeure de lycée en lettres-histoire pendant deux ans, a démissionné de l'éducation nationale pour se consacrer à son art, entre la danse, la performance, le rituel de guérison et la recherche. Historienne de formation universitaire après les classes prépa au lycée Chaptal à Paris, elle a intégré plusieurs compagnies de danse et ensembles musicaux (Cie Orisha, Ensemble Sphota) avant de créer sa propre compagnie, Artincidence, il y a 17 ans. Elle est traversée par les techniques afro-brésilienne, modern' jazz dans sa jeunesse, puis la danse contemporaine, le butoh, les techniques de yoga, de feldenkrais, de body-mind centering, les danses krump et ladja. Annabel Guérédrat et Henri Tauliaut sont un couple d'art de la performance basé en Martinique et co-fondateurs du FIAP, un festival international d'art performance en Martinique. Annabel Guérédrat est chorégraphe et danseuse et Henri Tauliaut artiste plasticien. Du 5 au 12 novembre 2019, s'est tenue la deuxième édition du FIAP Martinique, orchestrée par le couple caribéen. L’art de la performance a été mis à l’honneur afin de faire connaître et d’expérimenter plus fortement la pratique de la performance dans la Caraïbe. (Annabel Guérédrat revient pour Putsch sur les enjeux de la performance et les objectifs de Fiap Martinique.) Depuis le début de la crise sanitaire, 11 artistes martiniquais ont contribué à Confin'Art 2020: Nicolas Lossen, Habdaphaï, Yna Boulangé, Socabohm et Myriam Malfre, Hervé Laval et K'bich, Simon Villaeys et Johanna Badjan de Junaman, Gertrude Seinin, Jérôme Kayser, Grégory Privat, Ali Babar Kenjah, Annabel Guérédrat.


#AnnabelGurédrat #Résidence #Martinique #Performance

CONTACT

Espace KORZEMO, ZI Champigny, 97224 Ducos, Martinique​

0696 20 01 18  - manoumarthe@live.fr

  • Grey Facebook Icon

© 2019 by RDcom